Mud. Un film couleur d’ocre, surnom, nom d’un des protagonistes. Une atmosphère lourde et stressante, surtout quand on n’a pu s’empêcher de lire “drame” sur le programme. Le jeune héros, Ellis , nous entraîne dans sa propre quête sur la réalité de l’amour. Tiraillé entre des parents sur le point de se séparer et un vagabond qui a passé sa vie à attendre son premier amour, il choisit avec son pote Neckbone d’aider Mud à échapper à des chasseurs de prime. Je n’aurais pas voulu le voir autrement qu’en VO, l’accent de l’Arkansas ajoutant un côté brut de décoffrage se mariant parfaitement avec l’histoire. Le scénario ne part pas dans des développements loufoques ou des poursuites irréalistes entre les méchants et les gentils, reste bien ancré dans le réel, et la fin demeure surprenante. Pour une fois, je suis d’accord avec les critiques, qui sont quasiment unanimes: c’est un chef-d’oeuvre.

Advertisements

Speak up !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s